Collectivités / Associations

La permanence sociale

L’écrivain public qui intervient en institution met son sens de l’écoute et son professionnalisme au service des personnes fragilisées, soit par l’âge, soit par leurs difficultés sociales.
 

C’est un acteur social qui remplit ses missions de conseil* et d’orientation, d’aide à l’écriture en appui à l’équipe d’intervenants sociaux (assistante sociale, médiateur, éducateur spécialisé, etc.), mais aussi auprès des professions juridiques.

Une permanence d’aide rédactionnelle, d’information et d’orientation peut donc se tenir en mairie (CCAS), dans un point d’information médiation multiservices (PIMMS), dans une maison de service au public (MSAP), en maison de justice et du droit, dans les tribunaux d’instance, tout comme dans des lieux d’accueil plus spécifiques (maison de retraite, mission locale, etc.).

 

En savoir plus sur la prestation de permanence sociale

*le conseil juridique, l’assistance sociale ou l’expertise comptable, sont l’apanage des professions réglementées et l’écrivain public ne peut se substituer à ces professionnels, conformément à la charte sur laquelle s’appuient ses missions.

L'atelier d'écriture

Animer un atelier d’écriture en institution ou dans une association, auprès de personnes âgées ou en situation d'inclusion sociale (EHPAD, CHRS, SAMSAH, etc.) est une vraie valeur ajoutée.
 

Jouer avec les mots permet en effet aux participants de retrouver l’estime de soi, de reprendre confiance en leurs capacités, mais aussi de recréer un lien social de qualité. Si l’atelier d’écriture conduit par l’écrivain public n’est pas thérapeutique, il touche cependant à l’intime des personnes. Il requiert donc une solide formation et un grand sens de l’écoute et de l’animation pour garantir le succès de ces rencontres constructives autour de l’écriture.